Calendrier de projets d'ICVolontaires

8e Université Européenne du Volontariat

Projet en bref

Date et lieu

05 - 08 octobre 2016, Strasbourg, France

DĂ©tails du projet

Après l’Espagne, la Suisse, les Pays-Bas et l’Allemagne, l’UniversitĂ© europĂ©enne du volontariat, itinĂ©rante depuis 20 ans, revient en France, Ă  Strasbourg du 5 au 8 octobre 2016 pour sa huitième Ă©dition. Son thème, cette annĂ©e, est celui des rĂ©seaux sociaux numĂ©riques (RSN), appelĂ©s aussi mĂ©dias sociaux, et leur rĂ´le dans le lien social, le travail social et particulièrement dans le bĂ©nĂ©volat. 

Chacun peut en faire le constat dans sa vie professionnelle et privĂ©e : si l’informatique a peu Ă  peu envahi notre vie depuis la fin du XXème siècle, le web 2.0 a largement modifiĂ© les relations entre individus et institutions. Quand une plate–forme comme Facebook revendique un milliard de personnes connectĂ©es en un jour ou quand Youtube enregistre plus de 300 heures de vidĂ©o visionnĂ©es par minute, on dĂ©passe le stade de la simple nouveautĂ© : de nouveaux modes de relation entre les individus sont en train de se mettre en place. Dans le mĂŞme temps, le bĂ©nĂ©volat prend de plus en plus d’ampleur et les nouveaux outils offrent des possibilitĂ©s inĂ©dites : cybervolontariat, plate-forme d’échanges de services au niveau local ou mondial, … La globalisation n’est pas seulement Ă©conomique, elle construit aussi de nouveaux rĂ©seaux. 

La 8ème Université du Volontariat abordera ce challenge posé par la révolution des communications et invite à des échanges passionnants sur le thème :

« Travail social et bĂ©nĂ©volat 
à l’ère des communications numériques »

Publics 

L’Université européenne du volontariat version 2016 s’adresse à trois types de public, qui se réuniront aussi bien lors de temps d’échange spécifiques que communs :

les universitaires pourront prĂ©senter les rĂ©sultats de leurs recherches et en discuter lors d’un colloque international. Six axes seront dĂ©veloppĂ©s pour analyser les particularitĂ©s des RSN : droit, sĂ©curitĂ© et Ă©thique, Ă©conomie, communication publique et politique, communication interne, les non-usages et langues et culture. 

les salariés et bénévoles/volontaires d’organisations auront l’occasion durant deux journées d’échanger et de s’informer sur de nombreuses expériences menées dans le domaine digital. Cinq axes seront développés pour analyser les particularités des RSN : travail social (par ex. avec des personnes âgées, des personnes porteuses de handicap), organisation et communication, mise en réseau des propositions d’aide de particuliers avec des services sociaux (par ex. pour l’aide aux migrants ou lors de catastrophes naturelles), plateformes citoyennes dans les villes et les campagnes, cyber-volontariat.

le grand public, les femmes et hommes politiques ainsi que les mĂ©dias et autres pourront s’informer sur la manière dont les relations humaines se modifient sous l’influence de ces nouvelles technologies numĂ©riques. La prĂ©sence d’experts les aidera Ă  mieux comprendre ces mutations en cours. 

Sans cĂ©der ni aux mirages de la modernitĂ©, ni aux affres du « c’était mieux avant », l’objectif principal de cette universitĂ© europĂ©enne est de faire le point sur les usages et effets des RSN dans le bĂ©nĂ©volat et le travail social, et comme outil du lien social en gĂ©nĂ©ral. A l’instar de ses organisateurs, cette manifestation veut tout autant discuter les problèmes qui se posent et les usages qui se mettent en place en France, en Allemagne, en Europe et dans le reste du monde. Elle se dĂ©roulera donc en trois langues : français, allemand et anglais. 

Le premier jour sera ouvert au grand public et aux personnalitĂ©s politiques. Les deuxième et troisième jours seront plus spĂ©cialement dĂ©diĂ©s aux Ă©changes entre universitaires d’une part et salariĂ©s et bĂ©nĂ©voles des organisations sociales d’autres part. Le quatrième jour s’adressera de nouveau au grand public. 

De nombreuses institutions internationales, régionales et locales sont invitées à participer : le Parlement européen, le Conseil de l’Europe, la Région ALCA, le Département du Bas-Rhin, l’Eurométropole.

Participations

Il y a deux manières de participer Ă  la huitième UniversitĂ© EuropĂ©enne du volontariat : en tant qu’auditeur, en tant qu’intervenant. Les intervenants devront prĂ©alablement soumettre leur sujet aux organisateurs (rendu des propositions d’intervention avant le  31 mars 2016).

Les universitaires (chercheurs, enseignants, étudiants) qui le souhaitent sont invités à présenter leur sujet d’étude sur une page maximum et à l’envoyer par email à Philippe Viallon (euv2016@unistra.fr). Les présentations répondront aux attentes habituelles d’une candidature à un colloque international. Un jury procédera à la sélection des intervenants.

Les membres d’organisations faisant intervenir des bénévoles sont invités à présenter les résultats de leurs expériences et observations sur une page maximum. Ils l’enverront par email à l’adresse euv2016@caritas-alsace.org. La présentation devra comporter le nom et l’objet de la structure, les nom et prénom de l’intervenant, son statut au sein de la structure, le sujet de sa présentation. Un jury procédera à la sélection des intervenants.

Les informations pratiques pour participer à l’Université – formulaires et frais d’inscriptions, hébergement, restauration, programme détaillé – sont accessibles depuis le site internet www.euvolunteering.org andwww.iave.org.

Les organisateurs

La chaire Unesco « Pratiques journalistiques et mĂ©diatiques : entre mondialisation et diversitĂ© culturelle » est sous la responsabilitĂ© du Professeur Philippe Viallon, UniversitĂ© de Strasbourg. Elle a pour objectif d’amĂ©liorer la comprĂ©hension des nouveaux usages induits par les nouvelles technologies aussi bien au niveau local que mondial. 

Caritas Alsace RĂ©seau Secours Catholique - reprĂ©sentĂ©e par Jean-Marie Schiffli (PrĂ©sident) et Laurent Hochart, (dĂ©lĂ©guĂ© diocĂ©sain) - est engagĂ©e depuis plus de 110 ans dans la lutte contre la prĂ©caritĂ© ; sa mission est reconnue d’utilitĂ© publique. Caritas Alsace agit grâce au soutien de ses donateurs et de ses 1 762 bĂ©nĂ©voles, qui accueillent plus de 28 000 personnes parmi les plus pauvres en Alsace. Ils agissent avec elles pour les aider Ă  retrouver des conditions de vie dignes et lutter contre l’exclusion. 

IAVE (International Association for Volunteer Effort) – représentée par Eugen Baldas (délégué européen et vice-président d’IAVE) – est la seule organisation mondiale du volontariat (fondée en 1981), présente dans plus de 70 pays. Elle promeut une culture globale du volontariat qui contribue à un monde plus juste, plus pacifique, plus inclusif et plus solidaire. Elle met en œuvre des échanges, des formations, des évènements festifs pour des réseaux de volontaires.

ICVolontaires (ICV) – représentée par Viola Krebs, basée à Genève – est une organisation internationale à but non lucratif, spécialisée dans le domaine de la communication, et en particulier les langues, les technologies, le cyber volontariat et le soutien de conférences. ICV dispose de volontaires et de partenaires dans 180 pays.

La Caritas du diocèse de Fribourg  â€“ reprĂ©sentĂ©e par son directeur, Monseigneur Bernhard Appel – est la principale organisation Ă  but non lucratif de l’aide sociale dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne. La Caritas propose des services d’aide Ă  la personne dans divers domaines. Professionnels et volontaires travaillent ensemble.

L’association UniversitĂ© europĂ©enne du volontariat – reprĂ©sentĂ©e par le Professeur Georg von Schurbein, du Centre Philantropie de l’UniversitĂ© de Bâle, basĂ©e Ă  Bâle en Suisse est constituĂ©e de personnes physiques et morales.  Elle soutient notamment la tenue de l’UniversitĂ© EuropĂ©enne du Volontariat. 

La 8ème Université Européenne du Volontariat bénéficie du Haut-Patronage du Parlement Européen, en la personne de Martin SCHULZ, Président du Parlement Européen.

Inscriptions en ligne et Programme



©1998-2022 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis Ă  jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|